C’est à l’occasion d’un Nodate  野点 (cérémonie du thé en plein air) que j’ai croisé Véronique pour la première fois. Ses céramiques, qui accompagnaient nos repas dans le parc naturel du Vercors, m’ont instantanément convaincue que mon projet ne pourrait se faire sans elles. De là, un dialogue sur la terre, la forme suivra pour élaborer ces pièces uniques à l’émail gris irrégulier que j’aime tant, et qui n’est pas sans évoquer l’énergie de la lune.
J’en ai fait mon assiette favorite à la maison, comme une écuelle qui me suivrait partout et en toute circonstance.

0