Lorsqu’une personne est atteinte du virus et que ses poumons sont attaqués, on changera radicalement son alimentation. La cuisine du vivant recommandée en prévention, ne peut donc plus être pratiquée en l’état. C’est trop tard et cela pourrait même aggraver les choses. Emilie FELIX, fondatrice de WAYO, académie culinaire de diététique et cuisine japonaise, propose des régimes alimentaires adaptés en s’inspirant des traditions sino-japonaises.(…)

https://www.lhotellerie-restauration.fr

0