J’avais fait vœu de ne choisir que des céramistes français et puis j’ai rencontré Helena… Dans ce sublime restaurant japonais à la croisée des saveurs portugaises, MIDORI à Sintra, le chef me fait ce cadeau :  il me donne le nom de sa céramiste. Je suis littéralement sous le choc. Qui est-ce? Qui a fait ce bol, et cette assiette, et cette coupelle…. Je dois savoir… Dans son atelier d’Estoril, Helena me reçoit et je suis heureuse. Elle accepte de me faire quelques pièces et me les expédiera à Paris.  Ce sont des œuvres d’art, il y a l’écume de la mer, la nacre des coquillages, la peau d’une raie, la craie des falaises et le sable des plages… tout cela dans un bol.

0